La parentalité positive

Mis à jour : avr. 14

L'adolescence est une période délicate durant laquelle, en tant que parents, vous êtes souvent mis à l'épreuve, attaqués, poussés à bout. Inconsciemment votre ado vous teste : il cherche, dans l'opposition systématique à exister et surtout à se démarquer de vous. La transgression est un moyen de vous éloigner. L'ado a besoin de votre fermeté tout en la rejetant, besoin de votre amour sans que cela l'étouffe. Il a besoin d'air, de potes, de se construire en dehors de vous.

Serez-vous assez ferme dans votre positionnement tout en continuant à l'aimer, ce petit monstre qui fume en cachette, prend la voiture sans permission, ne rentre pas à l'heure dites ?

L'important, c'est de ne pas rompre le lien, continuer le dialogue malgré tout, sans instaurer un rapport de pouvoir, destructeur et sans issue.


L'exercice est périlleux mais il faut tenir bon et se pardonner les erreurs.

Aucun parent n'est parfait.

Vous êtes légitimes à poser des limites, vos limites. C'est ce que l'ado attend pour se construire en tant qu'individu.

La crise d'adolescence est plutôt signe de bonne santé, nous dit le célèbre pédopsychiatre Marcel Rufo.

C'est le passage quasi-obligé pour s'affranchir de l'autorité parentale et devenir soi-même.


Alors, affrontez l'orage en pensant au moment d'accalmie qui ne manquera pas d'arriver !





06.31.99.54.84

49, Boulevard Berthelot
Montpellier, 34000
France

©2019 by PSYCHOTHERAPIE INTERPERSONNELLE. Proudly created with Wix.com