Peur et angoisse face au coronavirus : l'occasion de repenser votre idéal de vie

Mis à jour : avr. 8

C'est quoi la peur ?

C'est ce qui vous empêche de vivre l'instant.

Vous vous accrochez au passé et sa valse de regrets.

Vous imaginez un futur, plein de souffrances, d'évènements catastrophes...

Cela vous paralyse.

Et vous oubliez le présent : ce que vous avez à vivre maintenant.

Pourtant, c'est le seul endroit où vous pouvez agir !


Aujourd'hui, nombre de choses nous échappent : que faire face au coronavirus ?

Il faut bien accepter que nous n'avons pas tous les pouvoirs.

Mais, c'est l'occasion d'apprendre à regarder les choses autrement.


Et l'angoisse alors, c'est quoi ?

C'est quand vous ne pouvez mettre de mots sur une peur.

Selon Freud, le moyen d'échapper à l'angoisse pour notre appareil psychique, c'est le phénomène de projection.

Ce mécanisme nous permet de transformer cette angoisse en peur. Notamment l’angoisse par excellence de la mort. Projeter cette angoisse sur une peur localisée permet d'y faire face. Par exemple, la peur du noir ou la peur du sommeil, c'est à dire de la mort, du néant. L’avantage de ce déplacement, c’est que si l’on ne peut combattre la peur de la mort, en revanche on peut lutter contre la peur du sommeil ou la peur du noir. Au moment du coucher, le parent protecteur installe un rite, raconte une histoire à son enfant... pour lui permettre de s'abandonner, lâcher prise.


Aujourd'hui, face à la menace du coronavirus, et l'angoisse de mort qui refait surface : les petits rituels comme sortir avec un masque, se laver les mains, applaudir à 20 heures les soignants, organiser un apéro par skype... et s'en remettre au gouvernement pour nous sauver, sont un moyen de lutter contre l'angoisse, un moyen de contrôler notre plus grand peur : celle de mourir.

Ce que vous avez à vivre aujourd'hui, même enfermés, même entravés, peut devenir un bon moment.

Donnez-vous une chance d'emprunter de nouveaux chemins intérieurs qui apporteront sûrement leurs lots de plaisirs (mais si!).


Et si vous essayiez de regarder votre peur en face ?

En l'apprivoisant, vous atténuerez son pouvoir et trouverez de nouvelles sources de plaisir : écoutez un oiseau chanter le matin, profitez du soleil à la fenêtre en prenant votre café, regardez votre petite famille avec plus de bienveillance...


Oui, nous sommes dans une période délicate où l'avenir semble plus sombre, mais il y aura aussi le jour d'après.

Nous pouvons anticiper sur ce jour prochain en réfléchissant sur ce que nous ne voulons plus pour nous ( un conjoint invivable, un appartement mal placé, un boulot horrible...), ni pour notre planète ( la pollution, la course à l'argent, l'avoir...) et comment nous envisageons un nouveau demain plus collaboratif, moins avide de posséder, plus contemplatif, respectueux de l'autre, de la nature...


L'être humain n'a pu traverser les crises au cours de l'histoire qu'en s'adaptant : trouver de nouvelles façons d'être au monde.


Aujourd'hui, le coronavirus oblige à repenser nos désirs, nos choix.

Traversez vos peurs, un nouveau monde s'ouvre.




06.31.99.54.84

49, Boulevard Berthelot
Montpellier, 34000
France

©2020 by PSYCHOTHERAPIE INTERPERSONNELLE. Proudly created with Wix.com